Chien

Qu’est-ce qu’un musher ?

Musher

Un musher est un conducteur de traîneau à neige tiré par un attelage de chiens. Du 8 au 19 janvier 2022, les meilleurs mushers européens s’affrontent lors d’une course annuelle devenue célèbre : La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc. En quoi consiste exactement le métier de musher ? Super Croquettes vous dit tout sur ce métier passionnant.

Définition

Le musher, aussi appelé meneur de chiens ou pilote d’attelage, est un homme ou une femme (musheuse) en charge de conduire un attelage de chiens avec des traîneaux. Il s’agit d’un terme d’origine française issu du mot « marche », utilisé par les meneurs pour indiquer aux chiens d’avancer. Petit à petit, les conducteurs canadiens anglophones l’ont transformé en « mush », qui a donné lieu à l’expression « musher ». Le terme mushing désigne la discipline sportive du traîneau à chiens. Les pilotes ont fait de cette activité leur métier afin de la faire découvrir aux touristes.

Que fait un musher au quotidien ?

L’activité principale d’un musher est de s’occuper de ses chiens. Il en possède généralement entre six et huit. Les races les plus répandues sont le Husky Sibérien, le Malamute, le Samoyède ou le Groenlandais. Au quotidien, il prend soin d’eux et s’assure qu’ils pratiquent une activité physique régulière, qu’ils s’alimentent correctement et participe à leur éducation. La plupart des mushers travaillent dans le domaine du tourisme et proposent d’accompagner en traîneau les vacanciers à la découverte de paysages enneigés époustouflants. Il ravit ainsi les adeptes des grands espaces et les amoureux des chiens. S’il travaille surtout en hiver, il lui est aussi possible de transformer son attelage l’été pour l’adapter aux activités sur l’herbe.  De plus, nombreux sont les mushers qui pratiquent également des sports canins de compétition et participent à des courses.

Quelles sont les qualités d’un musher ?

Le musher est avant tout passionné par les chiens et aime travailler en pleine nature, bien souvent à la montagne. Il doit parfaitement connaître ses chiens pour nouer avec eux un véritable lien de confiance et déterminer leur caractère. C’est cette connaissance qui lui permet de composer au mieux son attelage et de prendre les décisions nécessaires à son bon fonctionnement. Il est aussi indispensable qu’il dispose d’une bonne condition physique et qu’il ait le goût du contact humain. Enfin, il doit aussi suivre une formation de 152 heures afin d’obtenir un diplôme auprès de la Fédération Française des sports de traîneau (FFST).

Les mushers de compétition

Les mushers, une fois formés au métier, peuvent choisir de pratiquer la course de compétition. Ils débutent généralement par de petites courses, nécessitant jusqu’à 4 chiens. En effet, ils ne peuvent accéder à des courses de longues distances tant qu’ils n’ont pas cumulé assez d’expérience. Les mushers professionnels peuvent ensuite participer à des épreuves plus longues et plus difficiles. Tout au long de la compétition, ils portent une attention toute particulière à leurs chiens et n’hésitent pas à les encourager et à les soigner dans cette épreuve exigeante. Finalement, le musher et ses chiens forment une équipe complice et soudée. A ce jour, on recense environ 200 mushers en France.

Source photo de couverture : Canva

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *